img_4953img_3292

Alors voilà, après avoir envoyé une bonne quinzaine de lettres de motivations depuis ce matin j’en ai eu marre. Parce que c’est drôlement fatiguant d’écrire des choses dans le vent (coucou les recruteurs !). Je m’explique, j’ai un joli diplôme qui trône (ou pas) dans un de mes tiroirs de bureau (non, je n’ai pas vraiment de tiroirs sur mon bureau, c’est plutôt dans un porte documents sur mon étagère mais ça faisait plus classe) (j’ai jamais promis que je n’allais pas embellir un peu les choses), parce que j’ai réussi tant bien que mal à pondre pratiquement 150 pages sur « La notion d’auteur dans l’illustration contemporaine pour la jeunesse en France« . Un joli diplôme, donc, en histoire de l’art que j’ai réussi à décrocher avec mention. Sauf que ne nous mentons pas : IL N’Y A PAS DE TRAVAIL (breaking news !). Et puis, à vrai dire je n’ai même pas vraiment cherché dans ce domaine là parce que j’avais besoin d’une pause. Parce que j’étais perdue. A la question : qu’avez-vous fait cette année ? Je répond : « rien ». Ou quelque chose comme ça. Enfin, pas tout à fait rien quand même. J’ai pris un sac à dos énorme, je suis montée dans un ferry et je suis partie. Ouais, presque trois mois à voyager autour de l’Europe. Là bas, j’ai fait mille rencontres, j’ai pris un million de photos et puis j’ai écrit beaucoup. Mais, j’en avais pas fini. Je me suis aussi retrouvée dans un avion, toute seule, pour le bout du monde. Littéralement. Alors voilà où est passée mon année, je me suis cherchée moi-même. Et puis, j’ai fini par me trouver. Puis, le « rien », ça passait aussi par « qu’est ce qu’on fait ensuite? ». Ca aussi, j’ai la réponse.

img_4870

Donc. Bonjour, j’ai 24 ans et je cherche un contrat en alternance dans le monde du digital. Je suis infatiguable, super motivée, pleine de bonne volonté, très curieuse et puis indépendante, organisée, etc. Surtout j’ai très très envie d’apprendre. J’ai découvert que le sport c’était un truc chouette. Je suis collée à mon appareil photo. Je lis plein de livres, de toutes sortes, depuis toujours. Je fais plein de cuisine. Je suis un peu maniaque. J’adore aller au cinéma au beau milieu de l’après-midi. Je bois beaucoup de thé. Je mange peut-être un peu trop de gateaux.  J’ai envie de faire plein de vidéos. Je ne sais toujours pas si j’aime prendre l’avion, même si depuis le début de l’année j’ai déjà embarqué sur onze vols. J’ai beaucoup de mal à garder mon bureau rangé. Je fais de la broderie parfois, ou encore du crochet ou ou ou. Parce que ça me détend. Et puis, je ne sais pas compter. Mais vraiment, je suis prête à apprendre. Puis, toutes les autres choses qui font que je suis moi et que moi je trouve ça vraiment pompeux de donner mes « salutations les plus distinguées » toutes les cinq minutes.

12362512_985390368220402_2080395394_n

Alors voilà, tout ça, c’est la vraie moi. Celle qui des fois passe une mauvaise journée et fait la tronche mais qui essaye de toujours avoir le sourire. Je rigole aux blagues un peu nulles, il y a presque toujours un vieux mouchoir dans mon sac à main, je mets des trucs un peu trop gros dans mon vide-ordures. Mais croyez-moi, je suis une candidate drôlement motivée pour les offres auxquelles je postule. Parce que même si je ne sais pas toujours de quoi ça parle exactement, j’ai super envie d’apprendre et super envie d’entrer dans cette école qui malheureusement coûte 7000 euros l’année et que je ne peux pas payer.

0